Les professeurs des écoles, institutrices, instituteurs, enseignants spécialisés, formateurs, directrices et directeurs d'école, font le constat que les politiques éducatives depuis 30 ans les ont conduits dans le mur. Ils n'ont une confiance que modérée dans la capacité des politiques et de l'encadrement à donner du sens pour retrouver la voie d'une École authentiquement Républicaine…. C'est pourquoi "L'Ecole des Fondamentaux", fruit des échanges nombreux et réguliers avec eux, se propose de dessiner les contours d'une école primaire rénovée, ambitieuse et juste, dont les principaux acteurs seront les enseignants eux-mêmes.

 

Après "Le Collège modulaire" et "Le Lycée de tous les savoirs", ce projet est le dernier volet du triptyque de la CSEN (Confédération Syndicale de l’Éducation Nationale) qui devient ainsi la première organisation syndicale d'enseignants à porter un projet cohérent et réaliste pour l'ensemble du système éducatif. Comme le rappellent nos collègues du SNALC : « Pour améliorer le collège, la première chose à faire est donc... d'améliorer l'école primaire ! »

 

Ce tour d'horizon n'épuise pas le sujet, bien entendu, et de nombreux aspects techniques doivent encore être travaillés (retraites, évolution des carrières, médecine du travail, passages hors classe, spécificités des maîtres formateurs....). Il permet cependant de tracer un chemin clair et courageux pour redresser notre école. Nous prévoyons de fortes réticences, comme toujours lorsque l'on sort des ornières et que l'on déroge au prêt à penser, mais nous assumons pleinement ces propositions et invitons la société civile dans son ensemble à les soutenir. Les professeurs des écoles ont leurs intérêts propres, comme toutes les professions, mais il ne s'agit pas seulement d'eux, il ne s'agit pas seulement de nous, il s'agit de l'avenir des Français et ce débat doit constituer le point de départ d'une ambition nationale partagée. Dès lors, le SNE entend contribuer pleinement à nourrir les programmes politiques des candidats aux responsabilités les plus hautes.

 

Voici donc nos 17 propositions pour 2017, en espérant qu'elles sauront trouver preneur sans perdre leur cohérence.

Pierre Favre, Vice-Président du Syndicat National des Ecoles

17 propositions pour 2017

Les propositions sont regroupées ici par thématiques. Pour retrouver l'intégralité des constats et des réflexions qui ont amenés à ces propositions, vous pouvez consulter en ligne le document "L'école des Fondamentaux, projet pour une école primaire publique efficace". Les pages correspondant à chaque proposition sont indiquées entre parenthèses.

A- Les contenus

 

Proposition 1 (p.17) : retirer toutes les « éducations à » des programmes et du temps scolaire.

 

Proposition 10 (p.28) : fixer un horaire suffisant pour les disciplines fondamentales et les savoirs élémentaires : grammaire en Français et calcul en mathématiques

 

Proposition 13 (p.31) : aborder l’enseignement de l’anglais avec des enseignants formés convenablement ou des professeurs de langue. Non au bricolage.

 

 

B- Les statuts

 

Proposition 3 (p.19) : Obtenir une plus grande autonomie de fonctionnement. Supprimer l'obligation des PPRE. Faire du redoublement une possibilité parmi d'autres pour donner du temps à l'élève et permettre aux enseignants de faire classe.

 

Proposition 4 (p.21) : donner la possibilité aux conseils d'écoles d'instaurer des rituels et une tenue d’établissement. Mettre en place une prestation de serment pour les enseignants qui se sentiront considérés et soutenus par leur hiérarchie.

 

Proposition 14 (p.34) : acquérir un statut spécifique pour les directeurs et les directrices d'école.

 

 

C- La gestion des personnels

 

Proposition 5 (p.24) : revaloriser immédiatement le salaire des enseignants du premier degré (+20%).

 

Proposition 8 (p.27) : aménager les fins de carrière en proposant après 55 ans un service allégé de soutien aux équipes d'école et de formation des jeunes collègues.

 

Proposition 16 (p.37) : accueillir les enfants handicapés en milieu ordinaire avec des moyens adaptés préablables (AVS).

 

Proposition 17 (p.39) : recentrer raisonnablement les apprentissages sur les fondamentaux sur une semaine de quatre jours.

 

 

D- La pédagogie

 

Proposition 7 (p.26) : systématiser le travail guidé en petits groupes lors de la phase cruciale de l'apprentissage de la lecture.

 

Proposition 9 (p.27) : instaurer un CP modulaire à effectifs réduits lorsque c'est nécessaire.

 

Proposition 11 (p.30) : promouvoir la pédagogie explicite dans des programmes annuels. Optimiser la formation initiale et continue.

 

Proposition 12 (p.30) : populariser dans les classes les outils numériques au service de la pédagogie du maître, et pas uniquement des élèves.

 

Proposition 15 (p.35) : axer la maternelle sur le langage et le vocabulaire en mobilisant les ressources locales.

 

 

E- Le pilotage

 

Proposition 2 (p.17) : réaliser des évaluations nationales en début et fin d'année scolaire pour les collègues volontaires. Faire confiance à l'enseignant pour analyser les résultats de sa classe.

 

Proposition 6 (p.25) : mesurer individuellement les acquisitions de tous les élèves en début de CP pour que les enseignants suivent leurs progrès et adaptent leur pédagogie.

© 2017 Syndicat National des Ecoles Section  académique 59 62 (Nord Pas-de-Calais) -  Site créé avec Wix.com - Directeur de la publication :  Emmanuel CARON, secrétaire académique

Contact SNE 59-62 : Emmanuel CARON 06 17 35 09 22 - Contact SNE 59 : Laurent Hoefman 06 61 08 61 09 - Contact SNE 62 : Anthony LEMETTRE 06 67 76 02 28

15 rue Hoche 62119 DOURGES                       sne59@sne-csen.net                    sne62@sne-csen.net